logo block

Les politiques des SCR – Données probantes et pratique

Contexte et bbjectives de la réunion

La 5e réunion annuelle du GFRAS s’est tenue du 23 au 25 septembre 2014 à Buenos Aires en Argentine. Elle était co-organisée par l’Institut national de technologie agronomique d’Argentine (INTA) et le Réseau latino-américain pour le conseil rural (RELASER). La réunion était placée sous le thème «  Politiques des SCR – Données probantes et Pratique » lors de la séance thématique et « Rôle des partenariats dans les réseaux » lors de la séance portant sur le renforcement des réseaux. Des visites sur le terrain ont donné aux visiteurs un aperçu des services de conseil rural en Argentine.  Au total, 156 participants en provenance de 44 pays ont eu des discussions animées et participé à des activités de réseautage. Ils ont également réaffirmé l’importance et la raison d’être de la réunion annuelle. Les participants sont repartis enthousiastes avec une meilleure compréhension des processus politiques et du rôle des acteurs des SCR dans cette dynamique.    

icon pdf Rapport complet (en anglais) (pdf 1.36MB)

icon target Présentations

icon target Vidéos des séances plénières, photos et autres documents sur la conférence

La réunion avait les objectifs suivants :

  • Élaborer une compréhension commune des objectifs, du contenu,  et des effets des politiques des SCR et leurs liens avec d’autres parties de l’environnement favorable
  • Sensibiliser sur l’importance des données probantes en vue d’influencer les politiques
  • Renforcer la capacité des forums des SCR à établir des partenariats entre et au sein des régions avec les décideurs, les partenaires financiers et d’autres acteurs du système d’innovation agricole

Événements parallèles :

Les événements parallèles suivants se sont tenus du 22 au 26 septembre.

Principales conclusions et recommandations de la réunion

GFRAS 5th Annual Meeting(cliquer pour agrandir l'image)

Les politiques des SCR – Données probantes et pratique

Plusieurs thèmes relatifs aux politiques des SCR, au rôle des données probantes pour les politiques des SCR et aux opportunités et défis à relever en vue d’influencer les processus politiques ont été abordés. Les participants sont parvenus aux conclusions suivantes :

  • Des politiques des SCR inclusives, liées au contexte et fondées sur des données probantes contribuent à orienter les mesures et les décisions prises par les prestataires de SCR, la clientèle et les donateurs des SCR.   Elles réglementent les système d’innovation agricol et assurent la coordination entre les secteurs, les thèmes et les institutions et contribuent par conséquent à éviter les lacunes au niveau institutionnel et sur le terrain.
  • Afin d’être efficaces et utiles aux prestataires et à la clientèle des SCR, les politiques des SCR doivent être ancrées dans le gouvernement national, exemptes de populisme politique et adopter une approche holistique, pluridisciplinaire et participative. Il leur faut intégrer le contexte et tous les acteurs concernés y compris leur psychologie et leur profil.
  • Des données probantes permettent de s’assurer que les politiques des SCR sont systématiques, rationnelles, libres de toute idéologie et servent un intérêt commun. Les données probantes facilitent également l’évaluation de l’impact des politiques.
  • Les données probantes des politiques de SCR doivent être basées sur des normes de recherche communes et être de la plus haute qualité, avoir la plus grande précision et objectivité. Elles doivent être crédibles et s’appuyer sur une argumentation solide et claire. Elles doivent également être facilement accessibles et compréhensibles pour ceux qui les utilisent.
  • Les prestataires et la clientèle des SCR peuvent influer les processus politiques. Des alliances stratégiques à long terme et une présence régulière dans les processus politiques sont importantes.  Tout aussi importants sont la manière, le moment et les personnes à qui les données probantes et les expériences puisées sur le terrain sont communiquées.
  • Il existe également des facteurs externes qui déterminent et influent le champ d’action qui doivent être pris en compte et acceptés. Ils comprennent l’économie politique, la stabilité politique et économique de la région, la relation entre gouvernement/politiciens et autres personnes, les capacités nationales en matière de processus d’élaboration des politiques, les informations déjà disponibles, la gestion du savoir et ainsi de suite.

En se fondant sur ces constats et conclusions, les participants ont formulé les recommandations suivantes pour permettre aux réseaux des SCR de renforcer le rôle des acteurs des SCR dans les processus politiques.

Les réseaux des SCR devraient aider les acteurs des SCR à :

  • renforcer les institutions, leur organisation et la coopération
  • renforcer les capacités sur des questions liées à la communication et au plaidoyer
  • renforcer les capacités en matière de mise en œuvre des politiques
  • contribuer à l’élaboration d’une stratégie commune en termes de lobbying et de plaidoyer
  • contribuer à systématiser les données probantes pour les décideurs politiques en vue de les rendre comparables au niveau international et régional.

Le rôle des partenariats dans le renforcement des réseaux

Les participants ont discuté et évalué leur performance pour ce qui est des 4 types de partenariats suivants :

  • Entre et au sein des régions : En général, tous les réseaux ont dans leur évaluation indiqué que les partenariats de ce genre déjà en place fonctionnaient bien. Il semble également que ce type de partenariat soit celui dont la mise en place présente le moins de difficultés pour les nouveaux réseaux.  Toutefois, les réseaux ont identifié des défis qui se présentaient lorsque les réseaux se développaient et devenaient plus complexes.
  • Avec les décideurs : C’est le partenariat que les réseaux considéraient comme étant le moins fructueux. Les réseaux rencontrent des difficultés lorsqu’ils essayent d’établir un partenariat avec les décideurs. Les capacités, les compétences et les connaissances portant sur le plaidoyer et la communication ont besoin d’être renforcées. Les participants ont également fait savoir qu’ils souhaitaient multiplier les échanges portant sur ces difficultés entre les réseaux.
  • Avec les acteurs financiers : Un grand nombre de réseaux ont des difficultés à assurer un financement durable à long terme. Les participants ont également discuté des solutions au dilemme suivant lequel les donateurs et les entreprises du secteur privé ont leurs propres intérêts qui ne coïncident pas complètement avec les buts et les objectifs des réseaux.
  • Partenariats avec d’autres acteurs des Système d’innovation agricol : De larges débats portant sur de nombreuses questions ont été menés sur ce sujet. Les participants ont convenu qu’il manquait encore de nombreux acteurs dans leurs réseaux,  surtout le secteur privé.  Par ailleurs, les réseaux ont reconnu qu’il fallait une plus grande introspection et autocritique étant donné qu’il n’y avait qu’un seul acteur dans un système vaste et très complexe.

 

15176086579 32c42afd0f z

Perspectives

Pour donner suite à cette réunion, le GFRAS en 2015 va redoubler ses efforts visant à réaliser le recueil de politiques, qui deviendra un guichet unique pour ceux qui travaillent, préconisent et mettent en œuvre une politique de vulgarisation en vue d’orienter les décisions et faciliter des processus réussis d’élaboration des politiques et de bons résultats dans les services de vulgarisation et de conseil. D’autres activités prévues relatives aux politiques du GFRAS peuvent inclure des dialogues sur les politiques ainsi que l’élaboration de modules de formation en politique et plaidoyer.

2015 sera également l’année au cours de laquelle le cadre stratégique du GFRAS sera révisé et adapté [EN3]. En adoptant une approche très participative, le GFRAS fournit aux réseaux l’occasion et la responsabilité d’orienter le travail à venir et les actions futures du GFRAS.

La réunion annuelle de 2015 se tiendra au mois de septembre à Issyk Kul, au Kirghizistan. Les parties prenantes des SCR des secteurs public et privé et de la société civile sont invitées à s’inscrire entre avril et juillet 2014.

Évaluation

De façon générale, les participants étaient très satisfaits de la réunion annuelle, en matière de contenu et de logistique. Tout en appréciant, un bon équilibre entre les points inscrits à l’ordre du jour et les méthodes utilisées, les suggestions et les demandes concernant le programme général comprenaient un plus grand espace ouvert d’échange et d’interaction ainsi que davantage de temps et d’espace consacrés à la foire du partage. En ce qui concerne la logistique, les participants ont remercié l’INTA, le RELASER et le GFRAS pour leur excellent travail. La seule suggestion mentionnée par certains participants était relative à l’amélioration de la communication sur les frais d’inscription. Le secrétariat du GFRAS a adressé ses remerciements aux participants pour leur présence, coopération et rétroaction. Il examinera les résultats de l’évaluation et essaiera de mettre en œuvre les suggestions lors de la prochaine réunion annuelle.  

Documents.

icon pdf Rapport (pdf 1.36MB)

icon pdf List des participants (pdf 544KB)

icon pdf Programme (pdf 235KB)

icon pdf Rapport de l'évaluation   (pdf 817KB)

icon target Présentations et interventions

icon target Vidéos

icon target Share Fair

icon pdf Field Trip descriptions (pdf 325KB)

Images

Autre

icon pdf Concept note (pdf 268KB)

icon pdf Annoncennonce (pdf 253KB)