logo-blockLe rôle du secteur privé et des organisations de producteurs dans les services de conseil rural

24 au 26 septembre à Berlin, Allemange

 

Contexte et objectifs de la réunion

 

La 4e réunion annuelle du GFRAS s’est tenue du 24 au 26 septembre 2013 à Berlin, Allemagne. La réunion était accueillie par le Ministère fédéral de la coopération économique et du développement d’Allemagne (BMZ), la Coopération allemande au développement (GIZ) et l’Académie internationale des conseillers ruraux (IALB). Elle a noté la présence de 160 participants/-es venant de 62 pays et différents secteurs. La réunion s’est penchée sur le rôle du secteur privé et des organisations de producteurs/-rices dans les services de conseil rural (SCR) et le renforcement des réseaux de SCR. La 4eréunion annuelle du GFRAS avait les objectifs suivants : 

 

  • Comprendre et convenir du rôle du secteur privé et des organisations de producteurs/-rices  dans les SCR
  • Renforcer les réseaux des SCR en matière de mobilisation des ressources humaines et financières et de planification et de mise en œuvre du réseautage
  • Mettre les participants/-es au courant des progrès accomplis par le GFRAS

 

Le 23 septembre, sept événements parallèles ont été organisés par des associés et membres du GFRAS.

 

 

du GFRAS comme une occasion d’échanger avec des pairs et des partenaires éventuels et d’acquérir de nouvelles connaissances sur des SCR dynamiques et pluralistes. Ils ont notamment compris l’importance d’intégrer le secteur privé et les organisations de producteurs/-rices dans le système des SCR. Les participants/-es ont particulièrement apprécié l’occasion de réfléchir sur les idées de renforcement des réseaux.    

 

Principales conclusions et recommandations de la réunion

Le rôle du secteur privé et des organisations de producteurs dans les SCR 

 

Le secteur public, le secteur privé et le secteur tertiaire des SCR contribuent à travers de divers arrangements à la prestation et au financement des SCR. Les participants/-es ont reconnu les nombreuses fonctions des SCR du secteur privé et du secteur tertiaire.   

 

r birner

(R. Birner, 2013)

 

Les organisations de producteurs/-rices sont essentielles tant du côté de la demande que celui de l’offre des SCR. Du côté de la demande, elles ont le rôle d’identifier et synthétiser les besoins, demandes et solutions pour les agriculteurs. Les organisations de producteurs/-rices devraient contribuer au suivi et à l’évaluation des SCR et participer à la formulation des politiques. Du côté de l’offre, les organisations de producteurs/-rices prêtent et cofinancent des SCR. La force des organisations de producteurs/-rices dans les SCR provient de leur connaissance des besoins et des contextes dans lesquels vivent les agriculteurs. Ceci ainsi que leur capacité à fournir des conseils impartiaux, souvent liés à d’autres services tels que le marketing, leur permet de gagner un haut niveau de confiance des clients. Les participants/-es ont fait les recommandations suivantes aux organisations de producteurs/-rices dans les SCR :

 

  • Renforcer les capacités en matière de bonne gouvernance, la gestion organisationnelle et la coordination au niveau fédéral  
  • Développer des mécanismes permettant de garantir la durabilité financière des SCR en tenant compte des services intégrés, du cofinancement et des frais de service  
  • Sensibiliser aux rôles que jouent les organisations de producteurs/-rices dans les SCR et intensifier les partenariats avec d’autres acteurs du système d’innovation agricole
  • Renforcer les capacités en matière de prestation de SCR, particulièrement en ce qui concerne l’orientation vers la demande, le courtage, la flexibilité et les produits de communication 

 

Les SCR du secteur privé  présentent l’avantage d’être rapides, flexibles et de haute qualité. Ils bénéficient des ressources financières et de la compétitivité du secteur privé.  Toutefois, les intérêts des entreprises amènent à négliger les biens publics et à marginaliser les intérêts des producteurs/-rices. Les participants/-es ont recommandé aux SCR du secteur privé de :

 

  • Adhérer aux principes de la responsabilité sociale des entreprises
  • S’engager dans des partenariats public-privé clairement communiqués, en évitant d’utiliser les fonds publics et des bailleurs pour supplanter les services  
  • S’appuyer sur les structures existantes et les initiatives locales
  • Augmenter la transparence dans la prestation de services
  • Élaborer et partager des stratégies en vue de SCR rentables 

 

Les organisations de producteurs/-rices et le secteur privé ont de défis communs. Tous les deux ont été invités à :

 

  • Inclure tous les groupes sociaux dans la prestation des SCR, y compris les femmes et les petits exploitants/-es
  • Tenir compte des questions sociales et environnementales
  • Travailler dans les cadres de politique nationaux
  • Se donner les moyens de servir efficacement les zones à faible densité de population 

 

Il a été recommandé que le GFRAS promeut la reconnaissance du rôle du secteur privé et des organisations de producteurs/-rices dans les SCR en :

 

  • Promouvant le renforcement des capacités des organisations de producteurs/-rices et d’autres prestataires de SCR, en développant des méthodologies et des guides de formation  
  • Evaluant, consignant et diffusant de bonnes pratiques et des données probantes
  • S’impliquant dans la sensibilisation reposant sur des données probantes,  dans le plaidoyer, et dans le dialogue politique pour des SCR pluralistes, des partenariats public-privé et des politiques de vulgarisation 
  • Soutenant et offrant des plateformes pour l’échange de connaissances au niveau régional et en promouvant l’intégration du secteur privé et des organisations de producteurs/-rices
  • Poursuivant l’établissement de standards harmonisés pour les SCR
Renforcement des réseaux

Networking-sun

 

 

Les êtres humains sont au cœur d’un réseau qui tire son énergie de la diversité, de l’inclusion et de l’appropriation.  Les associés et les membres sont mobilisés par la valeur ajoutée d’un réseau telle que l’apprentissage mutuel et la voix. Ceci se reflète dans des résultats axés sur la demande. La mission d’un réseau relie les intérêts individuels aux intérêts communs. Elle doit reposer sur l’adoption et le respect des principes de subsidiarité. Une mission réaliste exige des examens et une mise à jour. Les rôles dans un réseau sont choisis librement. Les associés et les membres peuvent contribuer en tant qu’acteurs libres, initiateurs, gestionnaire ou fournisseurs. La communication fait bouger un réseau tant au niveau interne qu’au niveau externe : l’inclusion et l’appropriation exigent de larges consultations ; la visibilité permet de promouvoir les activités et d’appuyer les résultats. D’autres ressources sont indispensables mais le financement tout particulièrement devrait suivre des actions et être géré de manière durable en exploitant le potentiel interne et en mettant l’accent sur un engagement continu.   

 

Perspectives

 

Le GFRAS assurera, en 2014, le suivi des résultats de la 4e réunion annuelle du GFRAS. Les conclusions et les recommandations relativement au rôle du secteur privé et des organisations de producteurs/-rices dans les SCR seront discutées et validées aux niveaux régional et mondial. Le GFRAS participera et contribuera au Forum Paysans 2014 à Rome. Il appuiera également les activités (sous-) régionales afin de discuter du secteur privé et des organisations de producteurs/-rices  dans les SCR.

 

 

En ce qui concerne le renforcement du réseau, les forums (sous-) régionaux du GFRAS ont identifié différentes mesures à prendre en fonction de leur situation et contexte. Les mesures comprennent :

 

  • Déterminer les besoins et les intérêts
  • Créer et activer des forums et des réseaux virtuels et diversifier leur composition
  • Sensibiliser au forum et créer des partenariats
  • Organiser des manifestations régionales
  • Élaborer des instruments et directives administratifs axés sur le contenu
  • Réunir et partager des informations
  • Former des groupes opérationnels et thématiques
  • Promouvoir le renforcement des capacités
  • Mobiliser des ressources

 

Le Secrétariat et le comité de pilotage du GFRAS appuieront sur demande les forums des SCR (sous-) régionaux.  

 

 

La 5eréunion annuelle du GFRAS se tiendra en septembre 2014 à Buenos Aires (Argentine). Elle se concentrera sur l’influence sur les politiques basée sur des données probantes  et le renforcement des réseaux. La réunion fournira un espace pour les échanges d’information et le réseautage. Les parties prenantes des SCR des secteurs public et privé et de la société civile sont invitées à s’inscrire à la 5e réunion annuelle du GFRAS entre avril et juillet 2014.

 

 

 icon target Présentations

icon pdf Participants list (pdf 561KB)

icon pdf Résumé (pdf 268KB)

icon pdf Minutes (962KB)

icon pdf List of share fair presenters (pdf 187 KB)

icon pdf Evaluation Report (pdf 481KB)

icon pdf Report of the Country Fora side event (pdf 807KB)

icon target Press Release

icon pdf Programme (pdf 170KB) 

icon pdf Description des visites de terrain (pdf 338KB)

 

icon pdf Annonce (pdf 267KB)

icon pdf Concept Note (pdf 289KB)

 

Littérature

Vous trouverez plus d’informations sur le rôle du secteur privé et des organisations de producteurs dans les SCR :

Cinq domaines clés pour mobiliser le potentiel des services de conseil rural, GFRAS 2010

Shared Position on RAS' role in  Agricultural Innovation Systems, GFRAS 2012

The New Extensionist, GFRAS 2012